Blog Rencontre:

Publié le par Sercom- Croix-Rouge Côte d'Ivoire

 

COFFI BOKO Jean  Secrétaire Général de la Croix Rouge de Côte d 'Ivoire.

 

« Nous avons un nouveau défi … »

 

DU 04 au 06 octobre 2006,s’est tenue à Dakar au Sénégal,  la réunion sur  la fédération de demain.La Croix Rouge de Cote d’Ivoire représentée par son Secrétaire Général en     l’occurrence, M.COFFI Boko Jean a pris part à cette importante réunion. Nous l’avons rencontré pour en savoir plus sur cette initiative. Entretien

 Blog Rencontre :  M.Le Secrétaire  Général, comment se porte la Croix Rouge de Cote d’Ivoire ?

 SG : La CRCI  se porte bien, elle  connaît un progrès significatif et palpable. Aujourd’hui notre Société nationale  dispose de compétences et d’outils qui lui permettent de répondre efficacement  aux besoins des plus Vulnérables en respectant strictement les codes d’actions du Mouvement qui sont nos  principes fondamentaux.Elles sont au nombre de 7 à savoir :l’humanité  l’impartialité  la neutralité  l’Indépendance ,le volontariat l’unité et l’universalité .Depuis notre arrivée en 2002,nous avons trouvé une Société Nationale en pleine difficulté du fait d’une crise de confiance.Mais avec l’équipe dirigée par  Madame Monique COULIBALY présidente de la CRCI, un bon qualitatif a été fait tant  au siége que dans les comités.Je pense que les membres, les volontaires et les Sympathisants de la CRCI regardent la Société Nationale avec fierté et cela est important.

B R : 10 jours après votre nomination, la Cote d’Ivoire connaît une crise. Comment avez –vous géré les débuts de la crise jusqu’au aujourd’hui ? 

 SG :      Dans un premier temps, nous avons rappelé à tous nos volontaires  des 44 comités locaux que compte la Cote d’Ivoire le respect des principes fondamentaux garants de nos actions.Effectivement lorsque  la crise a déclenché, nous avons mis  en application  l’accord de SEVILLE qui est un  outil de coordination  des activités au sein du mouvement. De la théorie de cet accord nous sommes passés à la pratique sur le terrain ; ce qui nous a permis de bien mener nos actions avec les autres composantes du mouvement de façon coordonnée et solidaire.

B R: Avant a la Croix  Rouge, il n’avait pas cette grande volonté. Quel  a été votre  secret pour pouvoir galvaniser tous les volontaires afin d’atténuer Les souffrances des personnes vulnérables ?

SG : Tous ceux qui sont membres et sympathisants de la CRCI  y mettent le cœur et cela n’est pas un secret. Mais certainement le sens de la rigueur et de la responsabilité que les volontaires et les responsables de la CRCI partagent. Notre  sens de la démarche qualité, a permis l’adhésion de tous les comités locaux. Pour le gestionnaire que je suis, je me félicite d’avoir apporté ma pierre à l’édification de la CRCI sur le chemin du développement en si peu de temps. Il faut tenir le cap car il  y a encore des défis à relever.

B R : Quelles sont les avancées  de la CRCI ?

SG Nous nous sommes évertués à traduire les théories en actes palpables sur le terrain. Ainsi au siège de la Societe Nationale, tous les coordinateurs disposent de d’un bureau et travaillent  dans des conditions idoines. Aujourd’hui nous avons  44 comités locaux et non des moindres qui disposent des personnes ressources efficaces. Au niveau des ressources matérielles, petit a petit nos comités locaux sont en train d’être équipes de kit informatique.Depuis peu, il y a l’existence de coordinations opérationnelles, donc des véhicules de la Societe Nationale qui sont en permanence sur le terrain pour faciliter notre action c’est- à -dire être plus proche des populations bénéficiaires.Moult  formations ont été menées par le siège de la Société Nationale au profit de tous ceux qui animent la CRCI. Nous faisons également du recyclage et de la sensibilisation. Par ailleurs, nous avons un nouveau défi celui de s’inscrire dans notre fédération de demain parce que le monde bouge.

 

B R : Vous parliez tout à l’heure de la fédération de demain. Quelle est sa portée ?

SG :A cette question on répond par trois éléments essentiels  que nous souhaitons pour cette grande machine.

-Premièrement c’est une fédération qui répond aux besoins, concentre l’action et qui est capable de relever les défis d ‘aujourd’hui ;

-Deuxièmement c’est une fédération qui fonctionne bien, mais qui est profondément attachée a l’excellence, la transparence et surtout l’intégrité  au niveau de la coopération et la mise en œuvre de notre éthique.

-Troisièmement, un cadre d’action valable pour l’action de la fédération et comportant des mesures précises pour reformuler et améliorer les capacités et les performances. Cela s’applique à la Société Nationale. Et je pense q’une  organisation comme la CRCI a son mot à dire dans tout le système.

Blog Rencontre :Pour parler un peu de la vision de la CRCI cette Société Nationale a un potentiel au niveau des ressources humaines c’est -à- dire la CRCI a un vivier important de ressources.    Quelle est la dynamique et la contribution de la CRCI dans la fédération de demain ?

SG : la CRCI   répond  à l’aspiration de la Fédération de demain car  elle veut être performante et surtout efficiente.  Par rapport  à notre rigueur et notre transparence notre ressource humaine est sollicitée . La CRCI, sous notre  gestion,  a été auditée et certifiée  c’est dire que nous sommes dans le tour.  Cependant nous ne devons pas stagner mais plutôt aspirer toujours à une meilleure image.Ainsi, nous ne travaillons pas en autarcie; nous  menons une très bonne coopération  avec les Sociétés  Nationales  Participantes(SNP). Avec qui nous avons des projets entre autres avec la Croix Rouge Espagnole nous travaillons depuis 2004 dans le domaine des Droits Humains pour la promotion des droits de la femme et de l’enfant dans comites locaux qui ont été équipés a travers ce projet, également  le projet de réduction de tensions intra-communautaires pour la promotion de la cohésion sociale et une paix durable entre les  communautés à  travers  leurs différences.Aussi collaborons-nous avec la Croix Rouge Française sur le projet de lutte contre le SIDA en milieu rural dans la région de DALOA ou nous avons pu construire et réhabiliter au total 70 cases de santé communautaire. Enfin avec la Croix Rouge Hollandaise nous nous sommes engages dans la mise en oeuvre d’un manuel de procédure  administrative et financière ; ce qui nous permettra de mieux organiser notre Société Nationale.

Blog Rencontre: votre mot de fin M. le SG

SG :je  dis merci au Service de communication de la Société Nationale pour cet entretien. Et je profite de l’occasion pour féliciter. et encourager tous mes collaborateurs et les volontaires de la Société Nationale pour leurs efforts ., Je les exhorte à l’excellence. Pour  les partenaires je leur demande de nous faire confiance. A  tous nos lecteurs du Blog que DIEU vous  bénisse! Merci !

Publié dans Prémiers scours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin CORREA 18/08/2010 15:30



Bonjour


Je voudrai en savoir plus sur les societés Nationales


dont vous citez dans cet article.


Merci de bien vouloir me repondre.


Cordialement


Martin CORREA