SANTE : DECHETS TOXIQUES DANS LE DISTRICT D'ABIDJAN

Publié le par Sercom-Croix-Rouge Côte d'Ivoire

La Croix-Rouge vole au secours des sinistrés

 

 

Face à l'ampleur dévastatrice des déchets toxiques (hydrogène sulfuré H2S) sur la santé et l'environnement dans le district d'Abidjan, la Croix-Rouge de Côte d'Ivoire à l'instar des autorités sanitaires du pays a décidé d'apporter son concours, en vue d'assister les populations qui paient le lourd tribut dans ce que l'on pourrait appeler le « scandale des déchets toxiques ».

A travers une déclaration radiodiffusée de  Madame Monique Coulibaly  présidente de la Croix-Rouge a appelé à une mobilisation générale de tous les volontaires des comités locaux au niveau du district d'Abidjan. Ainsi depuis quelques jours des centres de consultation ont été ouverts au sein des différents comités pour accueillir les  personnes qui ont été exposées aux effets nocifs du H2S et qui présentent les symptômes(douleurs abdominales, diarrhée, difficultés respiratoires, saignement, maux de tête) liés à l'inhalation des déchets.

 

Cette prise en charge des personnes sinistrées prend en compte l'administration de premiers soins et la distribution gratuite de médicaments. Pour se faire, la Croix-Rouge a mis à la disposition des malades des médicaments composées d'antibiotiques, d'antinflammatoires, d'antidiarrhéiques, d'antalgiques, d'antiacides, et de matériels de premiers secours dont les pansements pour un montant global de plus de un million de nos francs. Cet engagement de la Croix-Rouge dans la lutte contre le H2S se fait conformément à sa mission de venir en aide aux populations en détresse, notamment, lors des catastrophes, de toute nature, et cela de façon neutre et impartiale. Selon les experts en pollution atmosphérique, il faut savoir que la présence d'une forte concentration de l'hydrogène sulfuré peut entraîner la paralysie des nerfs olfactifs et de graves troubles oculaires, respiratoires voire cérébraux. Une exposition de courte durée à de fortes concentrations d'H2S (de l'ordre de 500 à 1000 ppm) entraîne rapidement une paralysie respiratoire pouvant conduire à la mort.

 

De sources officielles le H2S a fait jusqu'à ce jour six morts et plus de 10 mille personnes intoxiquées.

Par ailleurs la Croix- Rouge de Côte d'Ivoire entame une campagne de sensibilisation radiophonique  en français et en plusieurs langues locales.

 

Toutes actions on été possible grâce aux soutiens de partenaires que sont  la délégation régionale du CICR à Abidjan  et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge basée à Dakar.

 

Légende photos

Photos 1 et 2 des personnes malades en cosultation dans les infirméries de la Croix Rouge dans les communes de  Cocody et  Porbouet.


Publié dans nos Actions

Commenter cet article