BOUAKE : « ATOUUHHH » UNE EMISSION RADIO PUBLIQUE POUR RENFORCEMENT DE LA COHESION SOCIALE

Publié le par Croix-Rouge Côte d'Ivoire

 Plus de 1000 personnes se font Atouuhhh ! 

La Croix-Rouge de Côte d’Ivoire par le biais de son service communication produit actuellement une série d’émissions radio publiques dénommée « Atouuhhh » Elle est initiée   dans le cadre du projet « Réduction des tensions intra communautaires » mis en œuvre par la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire et d’Espagne avec le soutien financier de l’Union européenne.
Nul n’est sans ignorer que la radio est l’un des puissants vecteurs de communication dans la catégorie des médias de masse. Selon Monsieur Sidibe de Marféré responsable communication de la Croix-Rouge de Côte d’ivoire, réalisateur de l émission Atouuhhh. "La radio, de par son accessibilité, son coût et sa capacité à atteindre sa cible, s’impose comme l’un des meilleurs outils de communication dans la communauté". Conscient de ce fait, la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire, fort de ses expériences en production d’émissions radiophoniques et du rôle primordial de la radio dans la vie en communauté, a opté pour ce canal pour véhiculer des messages de paix et de cohésion sociale.
 Promouvoir la culture de la paix, la solidarité et la compréhension mutuelle entre les peuples à travers les ondes, tel est le noble objectif que veut atteindre l’émission « Atouuhhh ».Pour se faire cette émission crée une plate forme d’expression, une façon d’encourager le dialogue entre les différentes communautés d’une part et de favoriser l’acceptation mutuelle entre les différents groupes ethniques d’autres part.
Par ailleurs, ces productions sont rediffusées ensuite   par 4 radios communautaires dont Ivoire FM et la voix de l ‘Agneby pour les communes de Bouaké et Agboville, radio Arc-en-ciel et radio Anyama pour les communes d’Abobo et Anyama.
 Le premier numéro de « Atouuhhh » a été enregistré au quartier Yaoundé (quartier populaire de Bouaké)en présence de plus d’un millier de spectateurs. C’était le   06 mai 2006 et rediffusée le 08 mai sur les ondes d’Ivoire FM de Bouaké. Elle a donné lieu à des débats publics entre les populations. Au cours de ce premier numéro l’on a assisté à des prestations artistiques(chants et danses traditionnelles, sketchs) à travers lesquelles les messages de paix et de pardon ont été véhiculés.
SM
Source SERCOM : Sangare Moussa Service  communication Croix-Rouge de Côte d’Ivoire responsable
M. Sidibé de Marféré au 225 20 32 13 35/ 225 07 58 14 69 crci_sercom@hotmail.com , croixrouge_ci@yahoo.fr

Publié dans Actualités

Commenter cet article